[2015-04] - La durée limitée du droit réel de jouissance spéciale

par Vincent PERRUCHOT-TRIBOULET
Affichages : 72

Lorsque le propriétaire consent un droit réel, conférant le bénéfice d’une jouissance spéciale de son bien, ce droit, s’il n’est pas limité dans le temps par la volonté des parties, ne peut être perpétuel et s’éteint dans les conditions prévues par les articles 619 et 625 du Code civil.

Cass. 3e civ. 28 janvier 2015, n° 14-10.013

Abonnez vous ou connectez vous pour lire la suite !